Les chats evac

En mémoire de ceux qui sont partis.

Amber, Callie, CeeCee, Bleu Majic, Nacré, Rocky, Sport, Clochette, Topaze, Wild Thing, TJ, Orange Boy, Cowboy et Big Orange

L'histoire des Evac Cats et comment ils sont arrivés ici.

Sur le chemin du travail, je passe devant une maison que j'ai toujours surveillée, simplement parce qu'il y avait toujours des chats dans la cour. La maison se trouve assez près de la route et bien que la route ne soit pas très fréquentée, les gens conduisent beaucoup trop vite.

Un jour au début d'avril 2011, il était évident que les gens quittaient cette maison. Le lendemain et le lendemain, il était également évident qu'il y avait encore des chats à la maison maintenant vide. Le deuxième jour, le 6 avril 2011, j'ai arrêté de les nourrir et c'est là que commence l'histoire des Evac Cats.

Il restait 28 chats dans cette maison. C'était le début du printemps, donc chaque femme était en chaleur ou déjà enceinte. Les mâles étaient en bataille constante. Trop peu de nourriture, trop de prédateurs, d'accouplements, de maladies et de blessures, et du temps qui s'écoule rapidement. Je peux encore me souvenir de la première fois où je me suis arrêté. Je n'avais jamais rien vu de pareil et j'étais presque submergé par l'énorme besoin que je voyais devant moi.

Ce ne sont pas de vrais chats sauvages, bien que la plupart soient méfiants et soient revenus à des degrés divers. Avec les chats sauvages, je suis généralement confiant quant à la meilleure route à prendre avec eux. Ces chats étaient différents mais j'y suis allé avec ce que je sais.

Ma première priorité a toujours été de mettre un terme à la reproduction et de remédier aux plaies et maladies urgentes. Cependant, je n'avais jamais essayé de faire autant de chats en une période aussi courte que la crise l'exigeait, et je ne voyais pas comment je pouvais me permettre financièrement de le faire avec mes méthodes habituelles (mon portefeuille et mon vétérinaire). Quoi qu'il en soit, je savais que je devais commencer, faire tout ce que je pouvais, le plus rapidement possible, tout en essayant de trouver une solution à long terme. Ce que cette solution pourrait bien être, je n'en avais aucune idée, mais je savais que je ne pouvais pas m'éloigner de ces chats.

Avant les Evac Cats, mon mari et moi n’avions jamais eu de chats extérieurs sur notre propriété à cause des prédateurs et des dangers qu’il a ici et nous n’étions absolument pas préparés à le faire lorsque j’ai trouvé les Evac Cats. Il n'y avait pas d'autre solution immédiate disponible à part relâcher les chats dans leur territoire familier à la maison vide.

En raison de mon horaire de travail, je ne peux emmener des chats que certains jours pour la stérilisation. Je dois donc pouvoir piéger en fonction de mon emploi du temps. J'ai passé 11 jours à me préparer pour commencer TNR. Je me suis arrêté à l'aller et au retour du travail pendant la semaine et trois fois les samedi et dimanche, pour nourrir les chats et les habituer à s'habituer à moi et à s'habituer à être nourris dans les casiers. Toujours pas de panneau «À vendre» et la maison est restée vacante.

Au cours de ces premiers jours, nous avions décidé de libérer sur notre propriété autant de personnes que nous pensions pouvoir fournir une sécurité au moins rudimentaire, nous avons donc également commencé à clôturer dans une petite zone (1/2 acre) et à construire des maisons.

Le matin du 20 avril 2011, ma première capture était de cinq chats. Sophie, Sport, Amber, Rocky et Wild Thing. Je les ai emmenées à la clinique avant d'aller au travail, puis je les ai récupérées après le travail et je les ai emmenées à la maison pour récupérer dans les chenils grillagés situés dans le petit espace rattaché à notre château, que j'utilise comme infirmerie.

Wild Thing m'a donné une bonne bouchée pendant que je la transférais du porteur au chenil. Généralement pas un gros problème, j'avais été mordu avant et depuis. Mais Wild Thing n'avait jamais agi «correctement», était vicieusement méchant. Probablement stupide de ma part, mais je n'avais jamais été préoccupé par la rage auparavant, pas avant Wild Thing. Elle m'a suffisamment préoccupée pour que le lendemain je la conduise chez mon vétérinaire habituel pour 9 jours d'observation supplémentaires.

Rocky et Sport, les deux hommes, ont été relâchés dans la maison vide le soir du 21 avril. En me rendant au travail le 22 avril, j'ai trouvé Sport mort sur la route, frappé par une voiture, devant la maison vide. Ce pauvre petit garçon. Il était le plus apprivoisé et le plus sympathique, le plus gentil d'entre tous. Bien sûr je me sentais tellement coupable. Pourquoi est-ce que je ne l'ai pas confiné juste un jour de plus? Pourquoi ne l'ai-je pas relâché sur notre propriété? Cela m'a brisé le cœur et m'a sérieusement remis en question ce que je faisais. Rocky est resté dans la maison vide jusqu'à la fin du mois de juin. Je l'ai encore attrapé et transféré dans notre propriété. Rocky a vécu une vie heureuse ici pendant un an et demi. Il a été vu pour la dernière fois le 19 janvier 2013.

Quand Sport a été tué, je savais qu’ils allaient tous être déplacés, qu’il n’y avait pas d’autre endroit où aller, alors ils venaient chez nous. Nous avons commencé à construire des chenils et j'ai continué à nourrir, à stériliser, à soigner les maladies et les plaies, à relâcher et à déménager, comme je pouvais.

Le 4 mai, à la clinique suivante, quelques maisons ont été construites et un «lieu sûr» aménagé sur notre propriété. J'ai attrapé CeeCee, Lolo et Punkin (toutes les femelles) ce matin-là. Leur stérilisation et leur récupération se sont bien déroulées. CeeCee, parce qu'elle ne s'entendait pas avec les deux autres et parce que nous n'avions pas encore assez d'abris construits, a été relâchée à la maison vide. J'ai vu CeeCee pour la dernière fois le 23 juin 2011. Lolo et Punkin ont été relâchés sur notre propriété et sont toujours avec moi aujourd'hui.

Le 6 mai, j'ai trouvé Orange Boy mort à la maison vide.

L'un des voisins s'est arrêté alors qu'elle passait en voiture, a demandé ce que je faisais et m'a dit que la maison était en saisie. Le voisin n'était pas sympathique aux chats, pour le dire gentiment. L'attitude du voisin a exacerbé ma crainte quant à la façon dont les personnes chargées du nettoyage de l'évacuation «régleraient» le «problème des chats». J'avais entendu des histoires horribles, certaines concernant la pratique du poison et de la cible. Mais je n'avais encore nulle part où emmener ces chats. Cette situation me déchirait.Cela coûtait une fortune et honnêtement, je me sentais anéanti de m'inquiéter pour ces chats.

Quelques jours plus tard, l'ancien propriétaire était à la maison vide quand je me suis arrêté. Il enlevait des objets d'une dépendance. J'avais un souci légitime de sa réaction à mon intrusion, aussi je l'ai approché avec précaution. Notre brève discussion s’est terminée par son acceptation de me permettre de continuer à passer outre pour un moment pour prendre soin des chats. De plus, j’ai appris que la terre n’avait pas été reprise, mais uniquement la maison mobile. Je me souviens à quel point je me sentais soulagé, pensant que je n'avais pas à m'inquiéter de l'éradication. Je pensais aussi que cela me donnait au moins deux semaines supplémentaires pour sortir les chats de là, mais les voisins étaient toujours une préoccupation majeure.

Le lendemain soir, le 9 mai, après avoir sorti la nourriture, alors que je surveillais pendant que les chats mangeaient, ils se sont soudainement dispersés et se sont sauvés la vie. Le temps d'alimentation était de plus en plus perturbé par les chiens. Cette fois, me retournant pour voir ce qui effrayait les chats, je trouvai trois coyotes sur la rive au-dessus de moi, à moins de 20 pieds de distance. Je ne peux pas décrire à quel point j'avais peur. Je n'avais encore jamais vu les coyotes s'approcher si près de moi. Les coyotes sont devenus mon pire ennemi.

Cowboy vu pour la dernière fois le 9 mai.

Le 11 mai, j'ai attrapé Pookie et Topaz. Les deux ont été relâchés sur notre propriété, Pookie le 14 mai et Topaz le 15 mai. Pookie est toujours avec moi, mais je n'ai jamais revu Topaz. En toute autre circonstance, je l'aurais retenue plus longtemps. Je suis tellement désolé ma belle Topaz.

TJ vu la dernière fois le 16 mai

Le prochain piégeage a eu lieu le 25 mai, lorsque j'ai attrapé Callie, Cupcake et Hollywood. La pauvre petite Callie n'aimait pas les autres chats, apparemment avait été victime d'intimidation. Elle était si heureuse quand elle a été libérée ici après sa stérilisation. Il n'y avait que six autres chats, elle avait beaucoup de nourriture, mais son bonheur était trop tôt fini. J'ai trouvé ma petite Callie morte, à l'extérieur de la clôture, le 12 juin 2011. Tué par un gros chien. Cupcake m'a fait pas mal peur avec son acte qui disparaît. Punkin continuait de la chasser si longtemps que Cupcake vivait quelque part dans les bois pendant près d'un an et venait quelques fois par jour pour manger un morceau. Étrangement, Cupcake et Punkin sont maintenant les meilleurs amis du monde. Hollywood n’a jamais fait et ne s’éloigne toujours pas de plus de 100 mètres du chenil.

30 mai 2011 - dernière observation de Big Orange à la maison vide.

La semaine suivante, le 1er juin, j'ai attrapé Pearly et Tinker Bell. Parfois, si j'attrape un porteur et que le chat est très près de l'ouverture mais n'entre pas, je le saisis rapidement, le fourrais dans le porteur et fermais la porte avant qu'ils ne sachent ce qui les avait frappé. J'ai essayé avec Pearly, mais j'étais un peu lent et elle m'a donné une petite bouchée méchante. Par réflexe, je l'ai laissée tomber quand elle m'a mordue et elle est juste revenue à manger. Je l'ai donc encore attrapée et j'ai réussi à la faire monter dans le porte-bébé pour la deuxième fois. Pearly s'est avéré être si gentil. Elle bougea doucement et plutôt lentement. Mon doux, élégant Pearly vu la dernière fois le 13 septembre 2011.

Tant d'entre eux avaient des dents et une bouche terribles, des dents cassées, une gingivite, des stomatites et la pauvre petite Clochette avait le pire. Ses gencives étaient tellement enflammées et ensanglantées, juste un gâchis. Elle était petite, comme beaucoup d’entre eux, je suppose qu’elle avait 4 mois quand je l’ai vue pour la première fois, mais elle aurait très bien pu être plus âgée et sous-développée. Elle était tellement méfiante, solitaire et dure comme des clous. Sur le chemin de la clinique pour la faire stériliser Tinker Bell a fait caca dans son porte-bébé. La clinique a mis les chats directement dans leur carter post-opératoire, alors je voulais que le carcan de Tinker soit nettoyé et que de la literie fraîche y soit mise. Après avoir soulevé le hayon pour aller voir les porte-avions, j'ai ouvert la porte de celle-ci et Tinker Bell est sortie en courant. Je l'ai littéralement attrapée en plein vol. Surprise, surprise, elle m'a mordu. Cela s'est transformé en une mauvaise bouchée, car il n'y avait pas de place pour moi pour le nettoyer. Pearly et Tinker Bell ont toutes deux été relâchées sur notre propriété le 5 juin. J'ai un petit carillon en forme de chat dans un parterre de fleurs avec lequel Tinker aimait jouer. Il est toujours là, la cloche de Tinker. Je ne peux pas imaginer pourquoi, mais la fée Clochette aimait errer. La dernière fois que je l'ai vue, le 12 novembre 2011, gravissait une colline à travers le ruisseau.

Tinker & Rocky 11-04-11 Clochette 6-26-11 Lolo, Pearlie & Sophie 6-30-11 Barre de petit déjeuner 06-11-11

Le 8 juin 2011, c'était le tour de Big Tom, HipHop et Gizmo. Tous trois récupérés de la stérilisation, ils ont été relâchés sur notre propriété. J'essayais d'attraper HipHop depuis un bon moment. Il était l'un des chats les plus sauvages et ne me laissait pas l'approcher. Il avait toujours eu une boiterie grave et avait souvent laissé une marque de sang, mais je ne pouvais pas dire pourquoi. Quand je l'ai finalement attrapé, j'ai découvert qu'il avait une griffe antérieure qui s'était profondément enfoncée dans le bas de son coussin. Pendant qu'il était sous sédation pour la stérilisation, ils ont coupé la griffe, mais celle-ci a remonté et, en décembre 2011, il a dû être amputé d'une partie du pied. Alors que Big Tom était dans le post-op du chenil, il ne m'a pas donné une, mais deux des pires morsures que j'ai jamais eues. Gizmo est mon clown. C'était un si mauvais garçon, il ne cesserait pas de terroriser les autres chats. Pendant un moment, je ne savais pas ce que j'allais faire de lui. Il est maintenant un gars très gentil. Tous les trois sont encore avec nous.

Le 15 juin, j'ai vu deux petits chatons filer à travers les mauvaises herbes dans un tuyau de drainage en plastique de 8 po. Quel choc! Je ne savais pas qu'ils existaient ni à qui ils appartenaient. Le tuyau de drainage qu'ils appelaient chez eux portait des marques de morsures, là où les chiens et / ou les coyotes avaient essayé de les atteindre. Ces chatons étaient sauvages comme ils pourraient être, mais tellement incroyable. Cela a pris une semaine mais je les ai finalement attrapés. Ils devaient peser au moins 3 livres avant que la clinique ne les stérilise, ils ont donc dû rester à l'infirmerie quelques semaines. Je ne les ai pas apprivoisés!

Ensuite est venu Magic Blue.C'était un garçon sauvage âgé d'environ 10 mois, noir avec de magnifiques yeux bleus. Beau garçon. À cette époque, il restait si peu de chats à la maison vide qu'il ne restait plus que les difficiles. Je l'ai finalement attrapé le 22 juin 2011. Il a été libéré sur notre propriété le 25 juin. Malheureusement, je ne l'ai plus jamais revu. Je suis désolé de ne pas t'avoir connu, joli garçon.

Le 6 juillet 2011, j'ai attrapé Simon. Lui et les chatons sont allés à la clinique ensemble. Simon a été relâché sur notre propriété le 10 juillet. Les chatons sont entrés dans le château des chats. Tous les trois vivent encore ici avec nous.

Le 13 juillet 2011, j'ai attrapé le dernier de ceux qui étaient encore en vie à la maison vide, Cheeto Bandito et Amber. Ils ne vivaient plus près de la maison vide et il était devenu si rare que je les voie rarement. Il a donc fallu un certain temps pour les attraper. Mais finalement, j'ai eu le dernier d'entre eux hors de là. Ambre avait été l'une des premières à être stérilisée, mais comme elles étaient toujours ensemble, je la gardai à l'infirmerie avec Cheeto jusqu'à ce qu'il soit prêt à être libéré. Cheeto et Amber ont été relâchés sur notre propriété le 26 juillet 2011. Timide Amber aux yeux éthérés vert clair a été vue pour la dernière fois le 26 octobre 2011.

J'ai continué à m'arrêter à la maison vide pendant l'automne et l'hiver, juste au cas où il ne resterait plus de chats. Il n'y en avait pas.

En septembre 2011, lors de la disparition de Pearly, Punkin, Gizmo et Lolo ont également disparu. Le lendemain, nous avons commencé à travailler d'arrache-pied pour achever le grand chenil et créer une clôture de périmètre. Nous avons clôturé environ 3 acres avec du fil soudé de 5 'et avons achevé le grand chenil afin qu'ils puissent tous être enfermés la nuit. Gizmo et Lolo sont revenus deux jours plus tard et Punkin 30 jours plus tard. Je crois que la clôture et leur fermeture la nuit ont permis de garder les chats restants en vie et en sécurité. Certains chats grimpent toujours aux arbres et sortent de la clôture pendant la journée, mais au moins rien, à l'exception des ours et des lynx roux, peut les atteindre maintenant lorsqu'ils sont à l'intérieur de la clôture. Nous avons fait de notre mieux pour eux. Cela ne semblait jamais suffire, beaucoup d'entre eux sont morts de toute façon.

Si vous avez réussi jusqu'ici, merci pour votre temps. Cette page est à la mémoire de ceux qui sont partis. C'étaient tous de beaux chats qui méritaient un meilleur départ dans la vie.

S'il vous plaît stériliser et stériliser.

Sophie 05-11 Tinker, HipHop & Pookie 6-30-11 Hollywood & Sophie 7-2-11 Alimentation du soir 7-13-11

Big Tom - Déc 2013 Bubba - Déc 2013 Cheeto - Août 2013 Cupcake - Déc 2013

Gizmo & Simon - Nov 2013 HipHop - Juillet 2013 Hollywood - Déc 2013 Lolo - Déc 2013

Pookie - Août 2013 Punkin - Juillet 2013 Sissy - Juillet 2013 Sophie - Juillet 2013

Voir la vidéo: chercher, trouver, se faire reprocher, bavarder, quitter = antistack in evac high level

Laissez Vos Commentaires