Fente labiale et du palais chez les chatons

La fente labiale (souvent appelée à tort «lèvre capillaire» ou plus convenablement palatoschisis ou fistule oronasale congénitale) et la fente palatine sont des anomalies congénitales qui se produisent lorsque la lèvre ou la bouche d'un chaton ne se forme pas correctement pendant la grossesse. Ensemble, ces malformations congénitales sont communément appelées «fentes orofaciales». Ces malformations congénitales se produisent tôt pendant la grossesse. Un chat nouveau-né peut avoir une fente labiale, une fente palatine ou à la fois une fente labiale et une fente palatine. Le mot «fente» se réfère à diviser ou partiellement divisé en deux.

Une fente labiale survient si le tissu qui constitue la lèvre ne se joint pas complètement avant la naissance. Cela se traduit par une ouverture dans la lèvre supérieure. Le défaut qui en résulte peut être une très petite fente ou une grande ouverture qui se prolonge dans le nez. Les chatons avec une fente labiale peuvent également avoir une fente palatine.

La fente palatine se produit si le tissu qui constitue le toit de la bouche ne se joint pas complètement pendant la grossesse. Le résultat est un défaut entre la bouche et le sinus nasal. La fente palatine peut concerner une partie ou la totalité du palais. Il peut être assez petit ou s’étendre sur toute la longueur de la bouche. La fente, ou l'ouverture, peut s'étendre le long de la partie osseuse (palais dur), de la partie flexible utilisée pour avaler (palais mou), ou des deux.

L'incidence des fentes orofaciales est plus fréquente chez les chatons femelles et semble être plus élevée chez les chats de race et en particulier chez les chats siamois.1.

Les signes cliniques de la fente palatine peuvent varier. Celles qui impliquent la lèvre et le devant du palais (fentes primaires) sont assez évidentes car les lèvres, le nez et les dents sont divisés à gauche et à droite et sont facilement visibles. Celles qui impliquent le palais plus loin à l'arrière peuvent être moins apparentes. Les éternuements, le passage du lait par les narines pendant l'allaitement, la toux, les infections chroniques des sinus et l'absence de croissance ou de «développement» peuvent tous être associés à une fente palatine.2.

Le diagnostic de fentes orofaciales est généralement une observation directe, il suffit donc d'être minutieux. L'examen du palais mou peut nécessiter une anesthésie pour visualiser tout le palais. Les rayons X peuvent être indiqués pour vérifier la présence d'une pneumonie.

Les petites fentes des lèvres causent rarement des troubles, mais peuvent être inacceptables du point de vue cosmétique.

Les grandes fentes ou celles impliquant le palais entraînent souvent une incapacité à manger normalement et donc un retard de croissance et de développement normal. Ils entraînent souvent des infections nasales chroniques, des infections des sinus et une pneumonie. La réparation chirurgicale est indiquée mais difficile chez un patient aussi jeune et si petit. L'alimentation est mieux accomplie en utilisant un tube d'alimentation orale qui est facilement appris par les propriétaires d'animaux.

Le seul traitement efficace contre les fentes touchant les lèvres et le palais est la fermeture chirurgicale. En fonction de l'étendue de la fente, cette réparation peut être relativement simple ou complexe, en particulier chez les chatons. Si possible, le chaton doit être nourri avec une sonde jusqu'à l'âge de 3 ou 4 mois pour permettre à l'ouverture de devenir plus petite et à la cavité buccale plus grande.

La maladie est congénitale et, dans la mesure où elle survient davantage chez les chats de race, elle peut avoir une composante héréditaire. Par conséquent, les chatons affectés ne doivent pas être utilisés pour la reproduction. Il a été prouvé que des doses excessives de vitamine A pourraient augmenter le risque de syndrome.3.

Consultez toujours votre vétérinaire à propos de problèmes liés à la nutrition et à la reproduction.

  • Un chaton dans ma nouvelle portée de chatons siamois souffle des bulles laiteuses de sa narine quand elle tète. Est-ce normal?
  • Je crois aux vitamines pour prévenir les problèmes. Devrais-je donner à mon chat enceinte des vitamines pour assurer la santé des chatons?

Si vous avez des questions ou des préoccupations, vous devez toujours consulter ou appeler votre vétérinaire, car elles sont votre meilleure ressource pour assurer la santé et le bien-être de vos animaux de compagnie.

  1. Geiger, Laetitia. "Trouble - Fente Palatine." L'Université de Sydney. Web.
  2. "Petits animaux: la fente palatine." ACVS: Collège américain des chirurgiens vétérinaires. Web.
  3. "La fente du palais." Prouver les informations de santé. Web.
Symptômes associés: SneezingCoughInfection nasale

Voir la vidéo: 3 mois plus tard, la mère apprend quelque chose qui a été mis en larmes

Loading...

Laissez Vos Commentaires